Rechercher dans ce blog

IMAGE : Notions de base

IMAGE : Notions de base

1-Les deux types d'images en informatique

Une image numérique est un concept tout à fait abstrait. Les données numériques qui la composent ne trouvent leur signification que lors de sa visualisation grâce à un logiciel adéquat.

2 types d'images sont utilisées en informatique :


Les images (matricielles) ou bitmap.
Une image matricielle (ou bitmap) est une image constituée d'un ensemble de points : les pixels. Chaque point porte des informations de position et de couleur.
Format d'images bitmap : BMP, PCX, GIF, JPEG, TIFF, Raw,  etc.

Les photos numériques et les images scannées sont de ce type. 













La notion de pixel
Un pixel est le plus petit élément d'une image. C'est simplement un petit point de couleur parmi les quelques millions qui constituent l'image. Et enfin, en assemblant quelques millions de pixels, on obtient une image. 
Dans le cas d'un écran en noir et blanc, chaque pixel correspond à un point.
En revanche, dans le cas d'un écran couleur, chaque pixel est constitué de trois points de couleurs primaires (rouge, vert, bleu). En variant l'intensité de chacun de ces points, on peut afficher des milliers de couleurs différentes. 

En informatique, les pixels sont codés sur un ou plusieurs bits selon le nombre de couleurs affichables :
• en noir et blanc : un pixel correspond à un bit
• en 16 couleurs (standard VGA) : un pixel correspond à 4 bits
• en 256 couleurs : un pixel correspond à 8 bits (soit 1 octet)
• en 65.536 couleurs : un pixel correspond à 16 bits
• en mode 16 millions de couleurs : un pixel correspond à 24 bits. 

Les images vectorielles.
Les images vectorielles sont composées de formes géométriques qui vont pouvoir être décrites d'un point de vue mathématique. Par exemple une droite sera sera définie par 2 points, un cercle par un centre et un rayon. Le processeur est chargé de "traduire" ces formes en informations interprétables par la carte graphique. 
Ces images sont générées par des logiciels de dessin comme CorelDraw ou dans  les programmes de dessin intégrés d'Ooo/Lo.
Les cliparts (livrés avec MS Word, MSWorks, Publisher) sont des images vectorielles.
Format d'images vectorielles : WMF, CGM Svg etc.
Les avantages d'une image vectorielle : les fichiers qui la composent sont petits, les redimensionnements sont faciles sans perte de qualité. Indispensable par ex pour créer une carte de géographie.
Les inconvénients : une image vectorielle ne permet de représenter que des formes simples. Elle n'est pas donc utilisable pour la photographie notamment pour obtenir des photos réalistes.
Il est possible de transformer une image vectorielle en bitmap en utilisant un logiciel classique de retouche d'images (comme PhotoFiltre, PhotoFiltre Studio, Paint Shop Pro, Photoshop, The Gimp etc.).
Grâce à la technologie développée par la compagnie Macromedia et son logiciel Macromedia Flash, ou au plug-in SVG, le format vectoriel est aujourd'hui utilisable sur Internet.

A noter que la conversion inverse, de bitmap à vectoriel, est beaucoup plus délicate. Un logiciel spécialisé est nécessaire. A savoir, le logiciel gratuit Inkscape est opérationnel. Documentation ICI et vectorisation en particulier. LA.



2-Les différents formats des fichiers images

1. Les formats de fichiers obtenus avec un APN

Les images sauvegardées sur la carte mémoire d'un APN sont toujours de type Bitmap. 
Le format le plus répandu est le format Jpeg. C'est un format de compression qui peut compresser les fichiers à plus de 90 %.
Les APN sont accompagnés de logiciels qui permettent de  faire un choix  du taux de compression. Plus le taux de compression est élevé plus l'image est altérée. Inversement un taux de compression moins grand donne une qualité d'image supérieure mais un fichier plus gros.




Certains appareils APN de milieu de gamme propose en plus  le format TIFF non compressé. Ce format standard et universel  produit des fichiers plus gros qu'avec le format Jpeg mais il n'y a pas de pertes de données.




Les appareils haut de gamme proposent le format Raw (ou négatifs numériques). Ce format a de grands avantages puisqu'il enregistre fidèlement toutes les données. La taille du fichier obtenu est en général 60 fois inférieure au format Tiff. Le grand inconvénient est que ce format n'est pas standard. Chaque fabricant propose un format Raw, lisible seulement avec le logiciel fourni par le fabricant. Certains logiciels de graphisme peuvent les lire cependant  comme Photoshop ou PhotoFiltre Studio. 

ATTENTION :  les modifications faites sur un fichier Raw, lu dans un logiciel de graphisme, ne pourront pas être enregistrées sous ce format. Il faudra demander l'enregistrement dans un format standard du marché.
Sinon, vous devrez  faire appel à des logiciels professionnels comme Lightroom d'Adobe ou Aperture d'Apple, logiciels encore peu répandus, mais qui promettent beaucoup !

2. Les formats de fichiers  classiques 

  • Jpeg (.jpg). Format de fichier  compressé au standard JPEG.
  • Gif (.gif). Format de fichier image qui conserve la transparence et utilise 256 couleurs .
  • PNG (.png). Format d'image  qui cumule les avantages du Gif et du JPG. 
  • TIFF (.tif). Les fichiers TIFF sont utilisés par les APN pour sauvegarder des images sans compression.
  • BMP (.bmp). Contraction de Bitmap. Constitue un format de fichier image, pixel par pixel et sans compression
  • DNG (.dng). Format d'avenir qui résoudrait  la multiplication des formats Raw incompatibles
  • PICT (.pic). Format d'image utilisé uniquement pour le Mac




3-Résolution et définition d'une image


Les termes Résolution et Définition sont souvent confondus dans le langage de la photo numérique.

Ainsi le menu de configuration d'un APN donnera plusieurs choix de réglage de la Résolution d'une image alors que l'on devrait plutôt parler de Définition.

La question souvent posée : Quelle résolution (en fait définition) choisir pour le réglage de mon APN ?

Les définitions à connaître

Les mots Résolution et Définition sont liés à la notion de pixels. 
Le pixel (abréviation de picture element) est le plus petit élément de base d'une image (ou d'un écran). On parle aussi de point.

La définition est le nombre de pixels que comporte une image numérique en largeur et en hauteur. On l'exprime en donnant le nombre de pixels en hauteur et en largeur (exemple : 1600x1200).
Ne pas confondre avec la résolution.







La résolution est le nombre de pixels par unité de longueur (« densité »). La résolution est exprimée le plus souvent en ppp (points par pouce) ou en dpi (dots per inch) parfois en point par cm.
Rappel : 1 pouce = 2.54 cm. 


La résolution définit la netteté d'une image et sa qualité d'affichage à l'écran. Plus la résolution est grande (c'est-à-dire plus il y a de pixels dans une longueur de 1 pouce), plus votre image est précise dans les détails.
Le fait d'espacer plus ou moins les points constituant l'image, influe sur la taille de l'image (à l'écran ou sur papier).
On pourrait résumer ainsi : à partir d'une même définition d'image, on peut obtenir différentes résolutions de cette même image




4-Quel logiciels pour la retouche d'images ?

Il est important de bien observer l’image que l’on souhaite retoucher. Il faudra connaître ses dimensions et sa résolution, détecter les zones à supprimer ou à retoucher.
Une analyse méthodique de l’image permettra de choisir un logiciel plutôt qu’un autre, une méthode plutôt qu'une autre.
Les 4 logiciels les plus souvent cités sur ce site sont :  FastStone Image Viewer,   Xnview, mais plus spécialement  PhotoFiltre et PhotoFiltre Studio,,.
FastStone Image Viewer est un logiciel libre et gratuit.  Il propose toutes  les fonctions de base pour  traiter les photos et autres documents graphiques. Il donne aussi la possibilité de visionner les photos et de créer des  diaporamas de qualité, et en musique. 
PhotoFiltre est un logiciel de retouche d’images libre et gratuit d'utilisation simple et intuitive. Il dispose de nombreux outils de dessin et de sélection ainsi qu'un large éventail de filtres.
PhotoFiltre Studio du même auteur que PhotoFiltre est un logiciel payant au prix de 29 euros HT par licence (34,51 euros TTC). Il est encore plus complet mais un peu plus complexe à manipuler, du fait de l'utilisation de calques. C’est un véritable outil pour un amateur qui veut rivaliser avec les professionnels.

Xnview est un logiciel libre et gratuit. Il permet de visualiser et convertir plus de 400 formats graphiques ! De plus il permet de faire des modifications de base très rapidement sur des images : recadrer, redimensionner, pivoter, ajuster la luminosité et le contraste, ajouter des filtres, etc.. Avec ce logiciel on peut aussi crer des diaporamas avec fond musical.


5 Acquisition d'une image
Le but de cette rubrique est de proposer quelques outils informatiques permettant l'acquisition d'images numériques.

En voici quelques uns :
  • L'appareil Photo Numérique (APN)
    La photo numérique a modifié l'univers de la photo. De nombreuses différences existent entre la photo classique dite argentique et la photo numérique. Dès lors, l'usage d'un APN nécessite une adaptation. Pour profiter pleinement de ce type d'appareil, un PC relativement performant, équipé d'un graveur de CD et d'une imprimante, est souhaitable. Le graveur permet de stocker les photos et de libérer le disque dur, l'imprimante reproduit sur papier les photos sélectionnées. Sans PC, le choix d'un appareil numérique présente peu d'intérêt. A noter cependant l'existence de la norme Pictbridge permettant d'imprimer ses photos directement sans passage par un PC.
    L'un des grands avantages de la pratique de la photographie en numérique est de pouvoir effacer, instantanément, sans coût, la photo qui ne nous convient pas. Via des logiciels de retouche d'images, il est possible de rattraper des photos présentant quelques défauts.
    La pellicule n'existe plus, elle est remplacée par un capteur CCD. Celui-ci associé à des logiciels installés dans l'appareil assure la qualité de restitution des couleurs. L'image ainsi numérisée est ensuite stockée sur une carte mémoire . 
  • Le scanner
    Le scanner est un périphérique qui permet de convertir une image ou du texte sous une forme numérique.
    Pour que l’image scannée ne soit pas dégradée il faut rechercher l’appareil qui assurera une excellente reproduction quelle que soit la luminosité.
  • Les logiciels dits de PAO ou PréAO qui permettent de créer ses propres images
    Les logiciels préAO comme Powerpoint (de Microsoft Office) ou Impress (d'OpenOffice) permettent la création de diapositives (enregistrables comme images) à l'aide des outils de dessin disponibles. Les logiciels de PAO comme Publisher  (de Microsoft Office)  permettent la création d'images enregistrables grâce aux assistants et aux outils de dessin disponibles.Les logiciels de dessin sont parfaitement adaptés à la création de dessins personnalisés. Citons comme logiciels gratuits : Draw d'OpenOffice pour des dessins bitmap, ou Inkscape pour des dessins vectoriels, Blender pour des images en 3D.
  • Autres (Divers).
        • Extraction d'une image d'une vidéo

-Pour extraire une (ou plusieurs images d'une vidéo) utilisez de préférence le logiciel VLC.
- Ouvrir le fichier contenant la vidéo par la commande : Média, Ouvrir un fichier. 
- Cliquer sur le bouton Lecture
-  Commande : Vidéo, Capture d'écran
-  Clic droit sur la vidéo qui défile puis cliquer sur Stop lors du passage de l'image à capturer. 
L'image est capturée, enregistrée au format png dans le dossier Mes images, sous le nom vlcsnap-xxx.png, (xxx étant un N°affecté par défaut par VLC désignant l'année, le mois, le jour, l'heure en heure, minute et seconde). exemple : vlcsnap-2010-08-16-17h14m25s52.png
Une autre possibilité : extraire une image d'une vidéo avec le logiciel Windows Movie Maker.


-Extraction d'imagee d'une présentation Impress d'Open Office/Powerpoint ou d'un document texte (Word ou Writer)

Pour extraire un fichier image (ou un fichier son) d'un document Word, Writer, Powerpoint ou Impress, la démarche est la même : transformer le fichier contenant son ou/et image en fichier html
 

-Image en PJ par courriel/e-mail
Lors de l'ouverture de votre BAL (boite à lettres) électronique, vous constatez la réception d'une pièce jointe image. Vous reconnaissez le fait que la pièce jointe est une image puisque l'extension du nom du fichier est jpg.
Remarque : Il existe d'autres formats d'image mais le format jpg est actuellement le plus répandu.
Vous souhaitez enregistrer l'image reçue dans un dossier de votre disque dur.
-Clic droit sur le nom de la pièce jointe affichée
-Clic sur la commande Enregistrer sous
-Sélectionner un dossier de réception
-Cliquer sur le bouton Enregistrer

-Image disponible sur un site Internet ( ! droit??)

Pour enregistrer  une (ou plusieurs images) qui vous intéresse(nt) particulièrement lorsque vous surfez sur le Net :
- Cliquer sur l'image avec le bouton droit de votre souris.
- Sélectionner la commande Enregistrer l'image sous.
Windows ouvre une fenêtre permettant l'enregistrement de cette image, comme un fichier ordinaire, dans le dossier de votre choix.

-Image obtenue à partir d'un document texte

Utiliser le freeware PDF Creator et enregistrer sous le texte selon vos désiratas e n format image

-Images stockées sur différents supports

Utiliser l 'Explorateur Windows pour recopier les images d'un support vers un autre

-Image obtenue par « capture écran »

Voir dossier "Greenshot"